La fois où j’ai oublié mon téléphone

Quand on imagine quelqu’un d’accro à son téléphone, on imagine bien des êtres bras trop longs pour leur corps trop mou. Des grands êtres humains, regards omniprésents, avec au bout des doigts un téléphone intelligent. Il y a aussi ceux qui pètent une crise quand la pile de cedit téléphone passe sous le 20%! On clame la différence, l’indépendance aux technologies, mais je tiens à être honnête avec vous… aujourd’hui j’ai vécu douze minis-crises cardiaques.

Instagram Quote (1)

J’ai vécu ma journée normalement, mais chaque fois que je l’aurais pris, un coup de poignard me transperçait. Comme pour me rappeler qu’en fait j’étais vraiment dépendante. J’étais, à chaque fois, prise de panique puis d’un questionnement… que faisions-nous avant!?

1. Non, mais suis-je la seule à regarder l’heure sur mon téléphone, en quasi exclusivité? Sans farce, de toute la journée, j’avais l’impression qu’il n’y avait pas d’heure. Aucun repère de temps! Vous essayerez un jour, c’est assez bizarre comme sensation! Bon, c’est assez évident que la montre aurait été une alternative, mais je n’en ai pas. Alors…

2. Prendre une note rapide! En cas d’absence du classique papier/crayon, on veut quoi? Un cellulaire! J’imagine qu’avant on gardait toujours le petit crayon de survie?!

3. Faire un plan de présentation – à l’ordi – que j’avais prévu suivre sur mon cell, c’est bad. Transcrire en mode Speedy Gonzales, ce n’est pas ma force. J’ai flanché, j’ai pris le cellulaire de quelqu’un d’autre! Ben oui, j’étais vraiment dépendante de mon appareil.

4. La fameuse Caisse Populaire d’aujourd’hui? Oui. AccèsD mobile! Faire un virement interac, c’est rendu trop facile pour revenir à l’ancienne méthode d’aller voir la petite (mais si gentille) caissière. Qui connait ses informations de comptes? Personne. Qui connait les informations de compte des autres? Encore moins.

5. Pendant mon trajet vers le travail, il y avait un bouchon de circulation monstre. J’ai voulu prendre une photo, pour envoyer à mon copain… Prendre une photo sur le live, sans appareil photo, on oublie. Partager la photo avec les autres, sur le moment même, ouin c’est ça.

6. L’infosolde! Qui connait l’option sur les machines de magasin? Eh oui, avant le fameux «infosolde» des applications mobiles de nos comptes bancaires, on avait (avons-nous toujours?) la possibilité de faire l’interrogation avec notre carte débit.

7. Même aller aux toilettes c’était plate! J’aurais pu lire le journal comme jadis. Ok, c’est vraiment niaiseux. Je ne vais pas toujours aux toilettes avec mon téléphone, mais mettons que j’ai quelque chose à faire, pis que je n’ai pas la possibilité… Ça fait !?*/ .. En tout cas.

8. Connaissez-vous des numéros de téléphone par coeur vous? Je ne me rappelle pas la dernière fois que j’ai noté les coordonnées de quelqu’un ailleurs que dans mon cellulaire! C’est vraiment handicapant! Dire qu’avant, on avait une mémoire de fou pour les informations de nos amies… et un carnet d’adresses!

9. Écouteurs sans appareil? Inutilité à son apogée. Parfois, c’est agréable d’avoir une petite bulle d’ambiance. Au secondaire, j’avais un MP3. La musique est un allié de taille pour moi à chaque moment que j’ai besoin de me ressourcer. Même les journées où je n’ai pas mon cell, mais cette journée je n’ai pas pu.

10. L’aventurière en moi aimerait vous dire qu’elle va où le vent la mène. Par contre la vie d’adulte étant ce qu’elle est, nous sommes parfois attendus à de nouvelles places à une heure précise et ce n’est en aucun cas le temps de se perdre dans les petites rues de la ville. Une carte routière serait magnifique en ce temps de crise… non!

11. L’agenda, heureusement, je l’ai papier, c’est facile. Jusqu’au moment où, en plein trajet vers le travail, une question existentielle surgit… On est quel jour, est-ce que mon paiement d’auto passe aujourd’hui? Je sais, j’attends d’arriver et je regarde, mais vous comprenez tout le stress que ça engendre! Trente longues minutes… Alors qu’habituellement, je n’ai qu’à presser le bouton pour voir la date du jour.

12. Le bureau de poste doit avoir perdu beaucoup en popularité depuis l’arrivée du cellulaire. Et c’est fou de voir à quel point on peut répondre à plusieurs courriels par-ci par-là au courant des heures du jour, à l’aide de son téléphone. En tant qu’entrepreneure, je reçois plusieurs courriels par jour. Quand on ne peut pas faire ce travail à temps perdu, la charge de travail s’alourdie… Disons que l’immédiateté de Gmail est satisfaisante et je me vois mal aller au bureau de poste pour faire la réception et l’envoi de mon courrier quotidien.

Je ne suis pas la caricature de l’introduction, quelqu’un qui a un téléphone comme extension de son membre, mais je dois avouer que la conclusion est simple à faire. Le cellulaire nous facilite la vie à un point tel que de vivre sans devient complexe! Je pense que le pire, c’est de ne pas avoir le choix et de ne pas pouvoir faire ce que l’on veut dans l’instant même! Nous sommes dans une ère où la technologie nous mène vers des habitudes d’instantanéité et de possibilité!

Bonus | Bloopers

13. Par deux fois, j’ai essayé d’appeler mon chum par Bluetooth. Vous pouvez rire. Question de vous faire rire encore plus, la première fois, c’était pour lui dire que je n’avais pas mon cell.

Une réflexion sur “La fois où j’ai oublié mon téléphone

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s